Accueil > sexe & société > Pornographie > Mensonges du porno

Les mensonges du porno



Le livre « Make Love - Une éducation sexuelle » de Ann-Marlene HENNING & Tina BREMER-OLSZEWSKI, des éditions « Marabout » (2012 – traduit en français en 2014) met en lumière sept aspect de la pornographie illustrant que cette dernière n’est pas un reflet de la réalité.

 

Il est à noter qu’au vue de la diversité des types de pornographie, il est difficile de généraliser les pratiques.

 

1. « La longueur de la queue » :

Alors que l’industrie du porno nous montre des hommes en action, castés pour leurs attributs de minimum 20 centimètres, la réalité est bien différente. Si ces « Messieurs minimum 20 cm » représentent 1% des hommes, la longueur moyenne d’un pénis en érection chez les européens varie de 11 à 17 centimètres, la moyenne étant exactement 14,27 cm (Source : Livre précité : « Make Love »).

 

2. « Le débordement de sperme »

L’ouvrage pointe également le fait que lors de l’éjaculation dans le porno, on y voit des quantités énormes (des louches de sperme) alors qu’en réalité, c’est moins de 5 ml (une cuillère à café) qui est éjaculé !

 

3. « Baiser en accéléré »

Il est question ici de l’orgasme de la femme… Encore une fois, si l’orgasme est direct chez l’actrice de porno (caractérisé par des cris dès les premiers instants de la pénétration), il est peu probable que cela ne se passe de la même manière dans la réalité, avec une telle mise en scène, sans parler des conséquences sur la santé sexuelle de cette dernière. Les préliminaires sont également peu présente et très courte, voire totalement absente. Lorsqu’elles sont présentes, elles sont principalement centrées sur le sexe de l’homme (fellation et masturbation) faisant abstraction du plaisir féminin.

 

4. « Les seins de films pornos »

Autre caractéristique visible dans les films pornographiques… Les seins souvent figés et dressés donnant l’impression qu’ils ne répondent pas de la même manière à la loi de la gravité que la très grande majorité des paires de seins des femmes. Normal, pour beaucoup ce ne sont plus des seins naturels ! Les seins ne sont cependant les seules parties du corps auxquelles une attention particulière est donnée pour présenter un aspect différent. Les parties génitales sexuelles féminines sont également maquillées voire opérée (labioplastie vaginale) afin de donner un aspect différent et plus recherché dans l’industrie du porno.

 

5. « Orgasme-power »

Outre l’orgasme immédiat, on peut parfois assister à plusieurs orgasmes… La réalité, encore une fois, est toute autre dans le sens où la plupart des femmes ont besoin d’une stimulation continue du clitoris avant d’atteindre l’orgasme. On peut aussi se poser la question… Faut-il jouir pour avoir du plaisir ?

 

6. « Le bonheur d’avaler »

Il n’est pas rare d’épier dans les films pornographiques une femme se faisant éjaculer sur le visage et appréciant de surcroit d’avaler le sperme… Cela reste bien entendu une question de goût personnel dont le seul choix d’accepter l’éjaculation faciale ou autre incombe à la femme et à elle seule.

 

7. « Fard et tatouage »

Enfin, le dernier mensonge mentionné par les auteures concerne l’apparence des acteur-trice-s du porno qui se font tatouer, même dans les endroits les plus intimes, afin de donner une impression de propreté et de netteté, par exemple autour de l’anus. Il en est de même avec l’usage du maquillage dont le seul but est de masquer les moindres détails qui ne passeraient pas à la caméra (veines trop visibles, boutons d’épilation, etc.)

 

8. L’épilation

Même si cet aspect n’est pas décrit dans l’ouvrage précité, il nous semblait important de souligner ce point… Il est effectivement très fréquent que les parties génitales masculines et féminines soient épilées dans les contenus pornographiques… Qu’en est-il dans la réalité ? Les proportions de personnes épilées intégralement sont-elles les mêmes ?

logo Sex & Co
video

C’est quoi un centre de planning familial ?

C’est quoi, c’est combien, c’est pourquoi ?

Extras : visite virtuelle, webdocumentaire, micro-trottoir, etc


plan du site | contact