Accueil > sexe & santé > Violences sexuelles > Qu'est ce que c'est ?

Qu’est ce que c’est ?



Différentes formes d’agressions sexuelles

Il existe plusieurs formes d’agressions sexuelles :

  • le viol (au sein du couple ou non), le viol collectif,
  • l’inceste
  • l’attentat à la pudeur (attouchements, etc.)
  • le harcèlement sexuel,
  • l’exhibitionnisme....

L’inceste

L’inceste renvoie à une relation sexuelle entre personnes qui ont un lien de parenté (frère-sœur ; parents-enfants ; oncle/tante-neveux/nièce ; grands-parents-petits enfants). En général, le terme inceste signifie l’abus d’un enfant par un parent (au sens large). Le lien de parenté peut être de sang mais aussi de confiance, de proximité, d’amour. Ainsi l’agresseur peut être un frère, une sœur, un parent, un grand parent, mais aussi un beau-parent, un oncle ou une tante par alliance, un parent adoptif, etc. Bref, l’inceste se trouve dans la famille et c’est ce qui le rend tabou et caché. L’inceste est souvent gardé sous silence, l’enfant n’osant pas en parler, tant la peur, la honte et la pression familiale sont fortes.

 

L’inceste peut prendre la forme d’un viol (acte de pénétration orale, anale ou vaginale imposé avec une partie du corps de l’agresseur (doigt, pénis…) ou par l’utilisation d’un objet ) ou d’une agression sexuelle (l’agresseur touche le corps de la victime avec son propre corps à des fins de satisfaction sexuelle, sans pénétration).

 

Si tu en es victime ou quelqu’un de ton entourage, n’attends pas pour réagir !

Le viol

Ce que dit la loi  : 

Le code pénal définit le viol comme « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit et par quelque moyen que ce soit, commis sur une personne qui n’y consent pas  ».

 

Deux éléments doivent donc être présents aux yeux de la loi pour qu’une agression sexuelle soit considérée comme viol : la pénétration (dans la bouche, le vagin ou l’anus, par le sexe ou autre chose) et le non-consentement. Si le premier élément ne se retrouve pas, la loi parle d’ « attentat à la pudeur ».

 

Ne pas être consentant-e signifie que la relation sexuelle t’est imposée « par la violence, la contrainte ou la ruse » ou lorsque l’agresseur profite du fait que tu ne peux refuser l’acte sexuel suite à une infirmité ou à un handicap physique ou mental.

 

Le viol est donc un crime puni par la loi (peine de prison pouvant aller de 5 à 30 ans de prison).

 

N’attends pas pour réagir si tu as été victime d’un viol.

Des agressions sexuelles aussi dans le couple !

Les agressions sexuelles ne sont pas seulement commises par des inconnus, dans des endroits sombres et lugubres. Le plus souvent l’agresseur est connu de la victime. L’agression sexuelle peut se produire au sein même du couple. D’après les données disponibles, il semble que les violences sexuelles au sein du couple touchent près d’une femme sur quatre. C’est pourquoi la loi reconnait enfin aujourd’hui le viol entre époux.

 

Être marié ou en couple ne conduit pas automatiquement au consentement d’avoir une relation sexuelle. Tu peux très bien te sentir obligé-e ou être obligé-e par ton partenaire à avoir une relation sexuelle. Il s’agit là d’une forme de « violences conjugales », que l’on appelle « violences sexuelles ».

 

N’attends pas pour réagir !

logo Sex & Co
video

C’est quoi un centre de planning familial ?

C’est quoi, c’est combien, c’est pourquoi ?

Extras : visite virtuelle, webdocumentaire, micro-trottoir, etc


plan du site | contact