Accueil > sexe & santé > SIDA > Transmission

Transmission



Pour que le virus du sida se transmette, il faut que du sang, du sperme, du liquide séminal (liquide transparent qui apparaît au moment de l’excitation, avant l’éjaculation) ou des sécrétions vaginales d’une personne infectée se trouvent en contact avec "une porte d’entrée".

 

Il s’agit des muqueuses d’une autre personne (bouche, anus, gland, vagin) mais aussi du nez, des yeux et d’une peau blessée.


Le virus VIH se transmet donc exclusivement par :

1. Les rapports sexuels

  • à haut risque : Les rapports sexuels avec pénétration vaginale et/ou anale, même si l’on se retire avant l’éjaculation.
  • à moindre risque : La fellation (contact bouche-pénis), avec un risque plus élevé quand il y a du liquide séminal ou du sperme dans la bouche du partenaire.
  • à très faible risque : Le cunnilingus (contact bouche-vagin) et l’anulingus (contact bouche-anus). Risque très élevé pendant les règles ou en cas de lésions.

2. Un contact sanguin

Partage de seringues et/ou autres matériels (coton, cuillère, garrot, eau, paille ou billet de sniff,...) d’injection par voie intraveineuse ;

Du sang contaminé sur une peau blessée.

3. La grossesse, l’accouchement, l’allaitement

Il y a risque de contamination entre la mère contaminée et son enfant durant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement. Chez nous, ce mode de transmission est devenu presque inexistant, grâce aux avancées médicales.



A savoir !

Est-ce qu’il y a un risque de contamination par la salive, les baisers, les caresses, les larmes, etc et tous les gestes du quotidien ? NON

logo Sex & Co
video

C’est quoi un centre de planning familial ?

C’est quoi, c’est combien, c’est pourquoi ?

Extras : visite virtuelle, webdocumentaire, micro-trottoir, etc


plan du site | contact