Accueil > sexe & santé > IST > Le papillomavirus

Le papillomavirus



Une initiative de la plate-forme prévention SIDA

 

On appelle cette IST les condylomes ou virus HPV)

Symptômes

 

  • Aucun symptôme visible la plupart du temps
  • Plaies ou excroissances (petites verrues de la forme d’un chou-fleur) sur les parties génitales, sur l’anus et plus rarement dans la bouche

 

Transmission

 

  • Pénétration vaginale avec le pénis
  • Pénétration anale avec le pénis
  • Fellation
  • Cunnilingus
  • Anulingus
  • Caresses sexuelles sans pénétration avec le pénis
  • Contact avec les lésions cutanées
  • Avec ou sans éjaculation
  • De la mère à l’enfant pendant l’accouchement

 

Dépistage

 

  • Frottis du col de l’utérus
  • Frottis au niveau du pénis

 

Traitement

 

  • Destruction des lésions cutanées (substances médicamenteuses ou autres techniques)
  • Vaccin

 

Protection

 

  • Préservatif masculin
  • Préservatif féminin
  • Eviter tout contact avec les lésions cutanées
  • Examen gynécologique régulier avec frottis tous les deux ans.
  • Tu peux faire un frottis une fois par an mais la mutuelle le
  • rembourse une fois tous les deux ans
  • Vaccination

 

BON À SAVOIR

Le papillomavirus est l’une des IST les plus répandues en Belgique. Il n’entraine pas toujours de symptômes. Tu dois donc consulter régulièrement un médecin ou un gynécologue (une fois tous les deux ans pour un frottis du col de l’utérus), afin de te soigner en cas d’infection (certains virus peuvent entrainer un cancer du col de l’utérus (extrémité de l’utérus qui s’ouvre sur le vagin.), du vagin, de la vulve, ou de la verge) mais aussi, pour ne pas contaminer d’autres personnes. Le papillomavirus concerne les deux sexes.

En outre, les verrues sur la peau causées par le papillomavirus peuvent disparaître d’elles-mêmes mais si la personne infectée ne se traite pas, l’infection peut rester dans le corps et réapparaître des années plus tard.

 

Depuis 2007, un vaccin existe. Pour une plus grande efficacité, ce vaccin peut être fait avant les premiers rapports sexuels, aux environs de l’âge de 12 ans. Idéalement, il doit être administré avant les 26 ans. Ce vaccin protège contre les souches 16 et 18 du virus HPV qui peuvent être responsables de 70% des cancers du col de l’utérus. Il est cependant inefficace contre les autres souches du virus. Ainsi, étant donné que la vaccination ne protège pas de tous les cancers du col de l’utérus, il faut continuer les visites gynécologiques régulières avec frottis du col de l’utérus. La Fondation contre le Cancer a publié une brochure sur la vaccination contre le cancer du col de l’utérus, brochure que tu peux consulter sur le site www.cancer.be

 

Tu trouveras également une brochure sur le dépistage et la vaccination du cancer du col de l’utérus ICI !

logo Sex & Co
video

C’est quoi un centre de planning familial ?

C’est quoi, c’est combien, c’est pourquoi ?

Extras : visite virtuelle, webdocumentaire, micro-trottoir, etc


plan du site | contact