Accueil > Questions & réponses > Sida et Infections Sexuellement Transmissibles (IST)

Sida et Infections Sexuellement Transmissibles (IST)



Les IST sont des Infections Sexuellement Transmissibles. Avant on disait MST (Maladies Sexuellement Transmissibles). Ce sont des infections qui se transmettent principalement lors de relations sexuelles (contacts entre la vulve, le vagin, le pénis, l’anus, la bouche, les levres et les mains). Certaines se guérissent, d’autres pas. Il est important de consulter un médecin rapidement si tu penses en avoir car si une IST n’est pas traitée, elle peut avoir des conséquences graves.

 

Le meilleur moyen pour s’en protéger reste LE PRÉSERVATIF (féminin ou masculin)

  • Hier, avec ma copine, mon préservatif s’est déchiré. Que faire ? Boris, 17 ans

Boris, si ta copine ne prend pas la pilule ou un autre moyen de contraception, elle peut encore éviter une grossesse en prenant au plus vite la pilule du lendemain.

Si vous avez une inquiétude au sujet des IST (Infections Sexuellement Transmissibles), je vous invite à prendre contact avec un centre de planning, on pourra vous y orienter vers un médecin si c’est nécessaire.

Enfin, pour éviter que ce problème ne se reproduise, il serait intéressant de comprendre pourquoi ce préservatif s’est déchiré. Tu peux vérifier si vous avez bien respecté les consignes d’utilisation (la date de péremption, ne pas ouvrir l’emballage avec les dents ou des ciseaux mais avec les doigts du côté où il y a des petites dents, ne pas toucher le préservatif avec des ongles coupants ou des bagues, ne pas mettre de lubrifiant gras comme la vaseline mais du lubrifiant à base d’eau). Si tu as un doute, on pourra te renseigner au planning.

  • Quels sont les symptômes du sida ? Johnny, 13 ans

Johnny, il faut savoir que lorsqu’une personne est contaminée par le virus du sida, elle ne présente aucun symptôme pendant très longtemps (en moyenne une dizaine d’années). Pendant toute cette période, elle peut quand même transmettre le virus à une autre personne en cas de contact sexuel ou sanguin.

Elle peut aussi pendant cette période recevoir un traitement qui permettra de reculer l’apparition des symptômes. Il ne sert donc à rien d’essayer de « reconnaître » à leurs symptômes les personnes séropositives (porteuses du virus). Il ne faut pas non plus attendre d’avoir des symptômes pour savoir si on a soi-même le sida ou pas.

Si on a un doute, il est vivement conseillé de faire un test de dépistage trois mois après la prise de risque.

Enfin, pour répondre à ta question, sache que le sida se déclare par une série d’infections anormalement tenaces ou par des tumeurs qui peuvent affecter tous les organes du corps.

  • Comment savoir si son partenaire a une IST ? Lorraine, 15 ans

Comme beaucoup de IST peuvent être présentes sans qu’il n’y ait de symptômes, le mieux est de faire un test de dépistage, seul ou en couple mais il est important que les partenaires le fassent au même moment, ainsi que le traitement si une IST est détectée. Ainsi on évite de recontaminer l’autre si on ne s’est pas encore soigné. Attention toutes les IST ne se soignent pas, mais la plupart oui.

Vous pouvez contacter un centre de planning. En attendant, les préservatifs sont le seul moyen d’éviter une IST.

  • J’ai fait un test de dépistage du sida. Je me demande comment ça se passe si le test est positif ? Luc, 16 ans

Le résultat positif signifie que la personne est porteuse du virus du sida. Le résultat est toujours communiqué confidentiellement à la personne.

Dans un premier temps on va la laisser s’exprimer sur ce qu’elle ressent par rapport à cette nouvelle. Ensuite, si elle a des questions, on peut l’informer. Ultérieurement, il faudra qu’elle subisse des examens complémentaires pour déterminer si elle peut commencer un traitement immédiatement ou si cela n’est pas nécessaire.

Dans tous les cas où c’est nécessaire, un accompagnement social, psychologique ou médical est assuré. La confidentialité est garantie par les services de dépistage.

  • J’ai des boutons, des démangeaisons au niveau du sexe. Est-ce une IST ? Mehdi, 16 ans

Toute infection au niveau des organes génitaux n’a pas nécessairement été transmise lors d’un rapport sexuel. Cela dépend de la nature de l’infection.

Par précaution, il vaut mieux éviter d’avoir des rapports et s’il y en a, utiliser un préservatif. Pour éviter que ça n’empire, je te conseille de prendre rendez-vous chez le médecin, par exemple dans un planning, où il est fréquent que des garçons consultent pour ce genre de problème.

  • Je voudrais savoir si le vaccin contre le cancer du col de l’utérus est obligatoire. A quoi sert-il exactement ? Peut-on le faire si on a déjà eu des rapports ? Laetitia, 17 ans

Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus n’est pas obligatoire. Ce vaccin sert à protéger de certains virus de type HPV qui peuvent se transmettre lors des relations sexuelles. Sous certaines formes, ces virus peuvent favoriser l’apparition d’un cancer. Le vaccin diminue le risque de développer un cancer du col de l’utérus suite à une infection virale mais ne le supprime pas complètement. Donc, malgré la possibilité de se faire vacciner, il reste très important de faire régulièrement un frottis de col chez son gynécologue de manière préventive.

Si une jeune fille a déjà eu des rapports sexuels, il lui est toujours possible de se faire vacciner. Toutefois, il est nécessaire d’en parler à son médecin ou à son gynécologue afin d’évaluer l’intérêt de le faire.

logo Sex & Co
video

C’est quoi un centre de planning familial ?

C’est quoi, c’est combien, c’est pourquoi ?

Extras : visite virtuelle, webdocumentaire, micro-trottoir, etc


plan du site | contact