Accueil > grossesse & avortement > IVG > Ca se passe comment ?

3 étapes



1. L’accueil

Tu seras d’abord reçue par un.e accueillant.e (assistant.e social.e, psychologue,…). Le but de cet entretien est de te permettre, si tu en éprouvez le besoin, de t’exprimer librement, en confiance, auprès d’une personne attentive qui t’aidera à y voir plus clair. Elle pourra également te donner les informations juridiques et sociales nécessaires. Si ta décision n’est pas mûre, tu pourras revoir l’accueillant.e une deuxième fois pour en reparler.

 

Tu verras ensuite le médecin. Il effectuera un examen gynécologique et d’éventuels examens complémentaires. Il s’assurera de l’absence de contre-indications et pourra aussi te donner des explications sur les méthodes possibles (chirurgicale ou médicamenteuse) et sur l’intervention (déroulement, risques éventuels, douleurs…).

2. L’intervention

Une semaine minimum se sera écoulée depuis ta première visite au centre (c’est la loi qui impose ces 6 jours comme délai légal de réflexion). Tu retrouvera la même équipe : le médecin et l’accueillant.e qui restera près de toi pendant l’intervention.

Tu pourras également être accompagnée par une personne de ton choix. Après avoir confirmé ta décision, l’intervention pourra débuter.

 

Différentes techniques peuvent être utilisées pour interrompre une grossesse. La plupart des centres extrahospitaliers proposent deux méthodes : la méthode médicamenteuse par absorption de mifépristone et de prostaglandine (jusqu’à 5 semaines de grossesse) et la méthode par aspiration (jusqu’à 12 semaines de grossesse).

- La méthode médicamenteuse

Tu prendras un comprimé de mifépristone (une hormone de synthèse). Deux jours plus tard, tu reviendras prendre deux comprimés de prostaglandine. Tu resteras quelques heures au centre, durant lesquelles se produira la fausse couche provoquée sous la surveillance du médecin.



- La méthode par aspiration

Le médecin procèdera à une anesthésie locale du col de l’utérus ; anesthésie qui diminue fortement la sensation de douleur ; dans certains cas l’intervention est totalement indolore. La dilatation du col de l’utérus permettra l’introduction d’une sonde et l’aspiration du contenu de l’utérus. L’intervention durera plus ou moins vingt minutes (anesthésie comprise) mais tu pourras rester plus longtemps au centre. Par précaution, et le temps que diminuent les effets de l’anesthésie, on t’invitera à te reposer. L’anesthésie locale a ceci de confortable, qu’elle te permet de reprendre rapidement tes activités.

 

Quelle que soit la méthode utilisée, une liste de recommandations pour la semaine à venir te sera remise et une contraception efficace te sera proposée avant que tu ne quittes le centre

 

Il te sera prescrit d’éviter les rapports sexuel, les bains et la piscine dans les semaines qui suivent l’intervention pour éviter toute forme d’infection.

3. Le suivi

Tu seras invitée à revenir une ou deux fois au centre dans les deux semaines qui suivent l’intervention. Ces visites de suivi sont importantes : tu seras , dans la mesure du possible, reçue par la même équipe qui s’assurera que tout se passe bien pour toi, tant d’un point de vue médical que psychologique.

logo Sex & Co
video

C’est quoi un centre de planning familial ?

C’est quoi, c’est combien, c’est pourquoi ?

Extras : visite virtuelle, webdocumentaire, micro-trottoir, etc


plan du site | contact